L’EFFET PAPILLON

Pour ceux qui me connaisse, ce n’est plus un secret, la noix de coco est une de mes passion gustative. Après avoir vu passer une recette d’entremets chez Olivier, j’ai eu envie de faire un dessert façon bounty. C’est pas très compliqué, c’est de la noix de coco de haut en bas, pour amateur très amourcoco uniquement !

J’ai d’ailleurs utilisé il y a peu mon jocker « COCO de l’année ; c’est à dire que je m’autorise d’acheter une noix de coco fraîche une fois par an. Je fais cela depuis que je suis étudiante. Au début, je m’offrai une noix de coco parce que c’est un produit que nous ne mangions absolument jamais dans ma famille, tout comme les autres fruits exotiques. De manière générale, tout ce qui pouvait venir du supermarché n’entrait pas dans la maison familiale ! J’ai donc bavé toute mon enfance devant les noix de coco, et totalement fantasmé leur goût (au même titre que tous les Kinder Bueno, Pinguin, Country, les bonbons, les produits industriels….), et quand je suis devenue indépendante, j’ai pu enfin m’acheter une noix de coco. Je me souviens encore de me retrouver très bête, pour ouvrir cette noix de coco, car je n’avais pas de grand couteau, et mon appartement était recouvert de moquette, on avait déja vu mieux pour ouvrir une noix de coco ! J’ai donc fait comme dans mon souvenir avec ma grand-mère: j’ai balancé la noix de coco de mon balcon ! On avait utilisé cette même technique avec ma grand-mère, sur une idée de ma grande soeur ! Aujourd’hui, je fais toujours un peu la même technique, je balance la noix de coco sur le carelage de ma cuisine. Huhuhu

Et aujourd’hui, je me limite à une noix de coco fraîche par an pour des questions de bon sens, bien sur. Cela me semble toujours être un produit de luxe, à déguster avec délectation. 

LA RECETTE

Pour un dessert à dresser dans un cadre en inox de 20 cm sur 25 cm

LA DACQUOISE COCO

  • 75 g de sucre glace
  • 33 g de poudre d’amandes
  • 33 g de noix de coco râpée
  • 80 g de blanc d’oeuf
  • 25 g de sucre
  • 200 g de chocolat au lait

Chauffez le four à 180°. Mélanger la poudre d’amandes, la noix de coco, le sucre glace. 

Montez les blancs en neige en ajoutant le sucre en poudre petit à petit dès qu’ils commencent à mousser. Montez ainsi les blancs bien fermes. Incorporez  alors délicatement à la maryse les poudres tamisées. Dès qu’elles sont incorporées, cessez de mélanger, au risque de trop faire retomber les blancs. Vous devez obtenir un mélange qui se tient. Si c’est liquide, c’est que vous avez bien trop mélangé.

Étalez cet appareil régulièrement à la spatule coudée sur une plaque recouverte de papier cuisson graissé, en un carré de 25 cm/27cm et de 1 cm d’épaisseur et enfournez 15 à 20 minutes.

La Dacquoise doit être moelleuse à cœur. Pour cela, surveillez-bien la cuisson ! Laissez bien refroidir la dacquoise. 

La couper en un rectangle de 20 cm/25 cm, et la placer dans un cadre en inox. À l’aide de 200 g chocolat au lait fondu et d’un pinceau, chablonez (=napper le chocolat) la dacquoise d’une couche fine de chocolat. Faire prendre au frais. Cela va apporter du craquant à votre dessert ! Gardez le reste de chocolat fondu, vous en aurez besoin à l’étape suivante !

LA COUCHE FAÇON BOUNTY

  • 200 gr de noix de coco râpée
  • 50 g de crème de coco
  • 40 g de sucre
  • 50 gr d’eau

Dans une casserole, mettre le sucre et l’eau, et faire chauffer pour porter à ébulition, et laisser bouillir pendant 3 min pour obtenir comme un sirop de sucre.

Dans un cul-de-poule, mélanger la noix de coco râpée et la crème de coco, puis verser dessus le sirop de sucre. Bien mélanger ! Puis verser sur la dacquoise chablonée de chocolat au lait. Prennez soin d’étaler en une couche bien régulière, puis avec le reste de chocolat au lait, chablonez cette couche de noix de coco. C’est vraiment cette alternance entre chocolat et noix de coco qui va donner la sensation de bounty !

LA MOUSSE COCO

  • 30 cl de crème de coco à température ambiante ( soyez attentif lors de l’achat, à bien choisir une crème bien dosée en coco, 90 % au moins !)
  • 30 cl crème entière liquide à 35%
  • 3 feuilles de gélatine
  • 89 g sucre glace

Faite trempez la gélatine dans un grand bol d’eau froide. Pendant ce temps, montez la crème liquide entière en texture mousseuse, en ajoutant à la fin le sucre glace tamisé. Faite tiedir la moitié de la crème de coco, puis y faire fondre la gélatine. Pour cela, mélangez bien ! Versez ensuite la crème de coco qui contient la gélatine dans le bol dans lequel il vous reste l’autre moitié de crème de coco, et mélanger. Versez toute cette crème de coco ( le mélange doit être au alentour de 35°C°) sur la crème montée mousseuse, et incorporez à l’aide d’une maryse, en faisant des mouvements de bas en haut, et en tournant votre bol d’un quart de tour à quaque fois. 

Dès que la crème de coco vous semble mélangée, versez la mousse dans le cadre en inox, et placez au congélateur au moins 3 heures pour faire prendre le tout. Au bout de 3 heures, demoulez le dessert et laissez-le revenir à température ambiante pour le déguster ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *