Les donuts en personne

Quel bonheur de créer en ce moment ! Cette collection de décor en chocolat que j’ai dessiné pour l’automne me ravie.

Au début de ce blog, j’avaie eu l’idée d’agrémenter mes photos de petites céramiques. J’adorais faire cela, dessiner mes petits personnages, des fleurs… Tout le monde me disais, et me dis encore !, « Tu devrais en faire des petits bijoux, des broches ! ». Les bijoux, j’adore, mais ce n’est pas mon métier. J’ai réfléchie, et je me suis demandé comment ces petits élèments pouvaient encore plus coller à mon univers fait de gourmandise. Et puis, au mois d’Avril dernier, j’ai eu la chance d’être invitée par Pierre Hermé au Festival Arte Gustu, pour réaliser deux master class. J’avais dessiné un motif de cédrat (il vous avait beaucoup plu sur Instagram), et tout cela me semblait bien simple ! Deux trois coups de pinceaux, deux trois retouches sur photoshop pour en faire un motif au raccord (jusqu’ici, exactement ce que je faisais quand j’étais illustratrice pour la mode), hop, impression, hop transfert sur chocolat, et j’avais un beau mille-feuille citronné. Et puis le responsable de la recherche et développement de chez PH me croise, me dit « c’est super beau, tu as eu ça où? ». Je lui explique que je l’ai fait moi-même, et devant son air très étonné, je ne réagis pas vraiment. Le soir, il revient me voir, en me redemandant d’où venait ce motif. Encore plus dubitative que le matin, je lui réexplique que j’ai dessiné ce motif. Il trouve ça génial, créatif et inédit. Je suis à deux doigts de me dire qu’il se paye ma tête, mais ça reste dans un coin de mon cerveau. Les jours et surtout les mois passant, j’ai beaucoup repensé à ce qu’il m’avait dit. C’est comme ça que doucement, j’ai compris que je pouvais créer des collections de décors en chocolat, totalement à mon image, totalement personnels, sans limite ou presque, et allier mes deux passions: l’illustration et la pâtisserie. Un champs des possibles c’est ouvert devant moi, et c’est comme ça que vous ne verez plus (ou quasi plus !) de céramique sur ce blog, mais uniquement des décors en chocolat, qui viennent se poser sur des pâtisseries gourmandes ! La preuve en image aujourd’hui, avec ces donuts trop calinou !

  • 320 g de farine
  • 14 g de levure fraîche, absolument FRAÎCHE
  • 12 cl de lait entier 
  • 20 g de beurre doux
  • 50 g de sucre en poudre
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de sel
  • une gousse de vanille
  • Sirop d’érable pour l’imbibage (donc une demi-bouteille)

Faire tiédir le lait, avec le sucre et le beurre et la gousse de vanille fendue, laissez chauffer jusqu’à ce que le sucre et le beurre soit fondu, puis laissez tiedir. Récupérez la gousse de vanille, grattez-la au maximum pour recuperer tous les grains, et les ajouter au lait.

Dans le bol du robot, mélangez la farine, avec le sel, et la levure, faites un puits et ajoutez l’oeuf et le lait légèrement tiède , pétrissez pendant 5/6 minutes.

Recouvrez le bol de film alimentaire, laissez reposez dans votre four, que vous aurez préchauffé à 40°C. Laissez pousser pendant 1 heure. La pâte doit doubler de volume.

Quand la pâte a bien gonflé, dégasez-la, puis l’étaler sur 1 cm d’épaisseur. Avec un grand emporte-pièce, taillez des disques 5-6 cm, puis avec un tout petit emporte-pièce, évidez le centre. Placez ces couronnes de pâte dans un moule à donuts, et laissez pousser au moins 45 min, pour que la pâte regonfle.

Préchauffez le four à 190°.

Badigeonnez vos beignets avec du lait et enfournez pour 9 minutes, et badigeonnez-les toutes les 2 minutes de lait, il vont garder ainsi tout leur moelleux.

Sortez les beignets du four, laissez-les refroidir. Trempez-les ensuite dans le sirop d’érable, et faites les égouter sur une grille. Vous pouvez ensuite les deguster comme cela, ou les tremper comme moi dans un glaçage de type fondant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *